Artistes en résidence

Titre : Inquiétude / Technique : bois gravé

Micheline Bertrand

Le travail de Micheline Bertrand est le plus souvent abstrait, et bien souvent fantaisiste. Elle tente de décrire formes, couleurs, mouvements, textures. Une seule ligne saccadée, courbe, passionnée, une seule tache violente ou estompée expriment l’émotion du moment. Créer est un besoin viscéral, une fonction essentielle à sa survie. Elle travaille en techniques mixtes alliant collage, ajout de papier fait main, cordes, ciment, sable, feuilles d’or, tissus, etc. Elle gratte, déchire, cerne, triture jusqu’à ce qu’elle trouve l’essentiel de son propos.

Andréanne Gagnon

La pratique artistique d’Andréanne Gagnon se traduit par une approche multidisciplinaire où le sujet prend forme à force de manipulation. Sa curiosité infinie pour la matière l’a poussée à créer des intrigues et à brouiller les pistes de lecture de l’œuvre. Elle propose des images dont le sens demeure ouvert et ambigu, nécessitant la collaboration du regardeur à l’interprétation de ces dernières. Son travail est issu d’une recherche évoquant un rapport particulièrement sensible aux détails plastiques, permettant au regardeur de voyager à travers des microcosmes picturaux magnifiés, dévoilant ainsi de petites topographies et des éléments fins qui ne seraient pas visibles autrement. Son travail s’exprime par le langage de la matière permettant la création de nouveaux espaces picturaux et laisse transparaitre l’intuition et la spontanéité de la main.

Élise Massy

Pour Élise Massy, l’image la fascine et surtout lorsque l’on joue à mettre en doute les notions de convention et de représentation. L’artiste s’amusant à réinterpréter diverses imageries tirées de sources photographiques trouvées (web, encyclopédies), elle explore le déplacement qui s’opère entre l’image ancienne, voire désuète, et sa réactualisation. Elle joue, elle hybride, elle crée des dialogues d’opposition ou de complémentarité, tout en imposant au spectateur des images jouant sur les glissements de sens, les contradictions et les mises en relation. Elles favorisent son questionnement sur la relation qu’il entretient avec elles.

Myriam Tousignant

L’approche artistique de Myriam Tousignant est multidisciplinaire et elle privilégie les techniques de la peinture et des arts d’impression. L’exploration de divers matériaux pauvres issus de l’ère industrielle lui sert à la réalisation de ses images par un processus d’altérité de l’image. Cette intentionnalité réside dans la récupération de matériaux usuels décoratifs (tapisseries, tissus, revêtements de tiroir de cuisine, etc.) et de photographies d’amateurs provenant d’archives personnelles. Cette matérialité picturale participe à un déplacement du contexte traditionnel du tableau et le favorise. Ses images possèdent une dimension volontairement nostalgique qui porte sur la commémoration, la spiritualité et les affects.

Crédit photo : Richard-Max Tremblay