Artistes en résidence

Céline Huyghebaert

La pratique de Céline Huyghebaert se développe dans un espace qui ne distingue pas de frontières entre écriture et arts visuels. Elle utilise le texte, le livre, les arts imprimés et le dessin pour faire apparaître les silences que l’Histoire ne retient pas, ce qui ne laisse pas de traces. Elle travaille avec des matériaux pauvres, la photocopie, les rebus et retailles qui sont produits et rejetés. Tous ses projets s’inscrivent dans les mêmes intérêts pour le document et son mélange à la fiction, pour le montage et son aspect collaboratif, pour le papier, le livre et la relation texte/image.

Andrée-Anne Carrier

Fascinée par les objets mis sur pause, ces choses accumulées entre deux utilisations, échouées dans les bazars comme dans les différents espaces de rangement, Andrée-Anne Carrier réalise la dérive formelle de ces objets en attente. À travers leur altération, leur compression, leur déformation ou leur changement de matérialité, elle cherche à en déployer le potentiel dévotionnel et commémoratif. Ses simulacres d’objet se tiennent, tels des monuments à l’effigie d’une certaine vie matérielle de la mémoire. Supportés par des surplus de construction, des reliques d’emballage ou d’autres articles qui meublent généralement les espaces d’entreposage, ses moulages composent des natures mortes contemporaines qui rejouent le désordre édifié par les gestes qui les ont saisis, puis rejetés.