Présentation d’artiste en résidence

L’artiste résidente Andrée-Anne Carrier est venue le 21 septembre dernier présenter son travail de recherche ainsi que ses réalisations effectuées à Zocalo.

Biographie de l’artiste

Andrée-Anne Carrier vit et travaille à Montréal depuis 2009. Diplômée à la maitrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM, elle est récipiendaire de la bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier (CRSH-2014). Son travail de sculpture et de dessin a fait l’objet d’expositions solo telles que Le vide est un pilier à Montréal en 2015 et d’expositions collectives, dont Peinture fraiche et nouvelle construction-11e édition chez Art Mûr et Banlieue! Ordre et désordre à la maison des arts de Laval en 2015.

Démarche artistique

Fascinée par les objets mis sur pause, ces choses accumulées entre deux utilisations, échouées dans les bazars comme dans les différents espaces de rangement, je réalise la dérive formelle de ces objets en attente. À travers leur altération, leur compression, leur déformation ou leur changement de matérialité, je cherche à en déployer le potentiel dévotionnel et commémoratif.

Dans le processus, la sculpture, le dessin et l’installation deviennent des activités de sabotage et de réorganisation de la forme. Les objets sont reproduits entre la différence et la ressemblance. En déplaçant un détail ou en créant des écarts, ils deviennent peau, 28masse et double altéré.

Mes simulacres se tiennent, tels des monuments à l’effigie d’une certaine vie matérielle de la mémoire, supportés par des surplus de construction, des reliques d’emballage ou d’autres articles qui meublent généralement les espaces d’entreposage. Dans l’accumulation, ces vestiges composent des natures mortes contemporaines qui rejouent le désordre édifié par les gestes qui les ont saisis, puis rejetés. Les œuvres se dressent comme des iles et des totems par empilement. Elles témoignent de présences, de sensations, d’ambiances ou de lieux du passé.

Ainsi, je cherche à comprendre comment la pensée ou le souvenir peut être archivé dans les choses matérielles. Je sonde l’état limite de ces objets en léthargie. Je tente de les saisir au moment où leur fonction utilitaire glisse vers une activité autre liée à la dévotion ou au culte.

Site internet: Andrée-Anne Carrier