Diane Morin

Biographie 

 

Née en 1974 à Saint-Joseph-de-Kamouraska, Diane Morin vit et travaille à Montréal. Depuis 1998,Elle crée des installations faisant intervenir plusieurs procédés tels la projection d’ombres, le dessin, la cinétique, les circuits électroniques, le son.
Elle a exposé individuellement et collectivement à Montréal, ailleurs au Canada et à l’étranger, notamment OBORO (Montréal 2019), Le Centre d’art et de diffusion CLARK  (Montréal 2014), l’exposition de groupe Installations —À grande échelle (Musée national des beaux-arts du Québec, 2015). En 2014 elle devient lauréate du Prix en art actuel du Musée national des beaux-arts du Québec remis en collaboration avec la Fondation RBC.  Elle a participé à de nombreuses résidences d’artistes tels Art3 en collaboration avec Optica (Valence 2006), Meandres (DAÏMÔN, Gatineau 2006), Nordisk Kunstnarsenter (Norvège 2017).

Démarche artistique

 

Diane Morin crée des installations dans lesquelles ont lieu des événements cinétiques, sonores et lumineux. Ces événements sont souvent éphémères, voire inapparents. Pour les révéler ou en archiver des traces, l’artiste invente et se réapproprie différents procédés: photogrammes, inscription graphique, amplification sonore, projection d’ombres. Ces installations sont des projets à long terme, que Diane Morin modifie, fragmente et réassemble de différentes façons dans différents lieux. Impliquant des technologies récentes et d’autres, obsolètes, utilisant des moyens minimalistes tout en permettant l’apparition de récits multiples, ces installations interrogent l’expérience d’être dans un espace et dans la durée. Inscrire le temps, marquer l’espace, animer l’inanimé.
Alors que de plus en plus d’espèces vivantes sont menacées de disparition, alors que de nouvelles technologies permettent de les étudier et de les observer de plus près, de nombreux projets de recherches en science visent à numériser le vivant et à en préserver des traces. Au cours des dernières années, Diane Morin a travaillé avec des fichiers numérisés issus de collections de musées d’histoire naturelle, en particulier de spécimen animaux. Déplacer ces données du champ de la recherche scientifique à celui de la recherche en art a donné lieu à son projet d’installation Chiroptera, comprenant des objets tridimensionnels et des images animées. Aussi, des séries de captures d’écran à différents moments du traitement des données/images.

Site internet : dianemorin.ca